Littérature, idéologies, représentations XVIIIe siècle

 

Séminaires

Création, media, médias


Séminaire organisé en lien avec l’École doctorale n° 50 LLSH de l’université Stendhal-Grenoble 3
Année 2013-2014

Responsables : Isabelle Krzywkowski (CRI), Jean-Pierre Bobillot (Traverses 19-21) et Yves Citton (LIRE)

Le mardi – de 13h30 à 15h30 – Grande Salle des Colloques / université Stendhal


Qu’est-ce qu’un « media » ? En quoi toute création est-elle « médiatique » ‒ ou « médio-poétique » ? Dans quelle mesure le medium / les médias ont-ils un impact sur la création et sur la réception des œuvres ? Quelles sont les théorisations, récentes ou plus anciennes, qui peuvent nous aider à faire sens des media, de leur emprise et de leur créativité ? En quoi ces théorisations peuvent-elles aider les doctorants à préciser l’objet, le cadrage, le statut, les enjeux de leur recherche ? Telles sont les questions auxquelles essaieront de répondre les séances de ce séminaire transdisciplinaire, qui chercheront à comprendre quelle est la créativité propre des différents media utilisés dans les pratiques artistiques, les discours de savoir ou de pouvoir. À l’heure des « humanités numériques », s’interroger sur les puissances propres de media est une urgence dont littéraires et linguistes ne peuvent pas se passer ‒ et pour laquelle un dialogue avec les théories de la communication s’impose.


Programme des séances

* Séance 1 – Mardi 22 octobre 2013 : Comment définir un medium ?
Quelles définitions, quels auteurs aident à saisir conceptuellement ce que sont et ce que font les media ? Quels mots et quelles graphies en rendent le mieux compte (médium, médias, media) ? Tentons d’établir un bref répertoire de quelques définitions fertiles des media.

* Séance 2 – Mardi 5 novembre 2013 : Médiopoétique et créativité médiatique
Comment rendre compte du rapport entre créativité et media ? Qu’est-ce que la « médiopoétique » ? En quoi les media sont-ils générateurs d’un enchantement propre ?

* Séance 3 – Mardi 19 novembre 2013 : Autorialité et media
Peut-on encore parler d’« auteur(e) » lorsqu’on aborde la créativité par sa dimension médiatique ? En quoi toute œuvre témoigne-t-elle d’abord de la puissance du medium (avant d’illustrer celle de son auteur(e) ? Quels moments historiques ont vu une catégorie d’auteur(e) émerger de la créativité du medium ? Tout auteur est-il nécessairement médiumnique ?

* Séance 4 – Mardi 10 décembre 2013 : Spécificité et transversalité des media
Quelles sont les propriétés du texte comme medium ? Quel rôle y joue la linéarité du signifiant linguistique ? Tout texte relève-t-il d’une programmation ? En quoi l’ordinateur affecte-t-il notre perception des textes ?

Ces séances s’organiseront autour de sept thèmes très généraux, et selon un format relativement stable se déroulant idéalement en trois temps. a) Durant la première heure, deux ou trois des organisateurs proposeront des éléments de réflexion dans une brève présentation d’environ 20 minutes, articulant la séance autour de quelques références théoriques. b) Les doctorants seront invités à se proposer pour faire une intervention de 5 à 20 minutes relative à leur sujet de recherche. c) La dernière heure sera consacrée à des échanges entre tous les participants à propos des présentations antérieures et du thème de la séance.

Quelques textes théoriques ou exemples illustratifs discutés durant les présentations seront distribués aux participants par fichiers pdf pour que chacun puisse en prendre connaissance avant les séances, et puisse intervenir dans les discussions.