Littérature, idéologies, représentations XVIIIe siècle

 

Revue Féeries

Le conte, les savoirs


Féeries n° 6 – 2009
286 p.
19 €



Études

Que peuvent les savoirs pour le conte – et le conte pour les savoirs ?
par Aurélia Gaillard

La science illuministe du merveilleux : entre roman véritable et roman de magie
par Yves Citton

Le jeu de l’anecdote et du conte dans les Mémoires du duc de Saint-Simon
par Marc Hersant

La réfraction des sciences dans le conte de fées
par Anne Defrance

Fées cartésiennes ou fées newtoniennes : science et merveilleux dans les contes de deux librettistes de Rameau
par Françoise Gevrey

Charles Tiphaigne et la génération dans Amilec, ou la graine d’hommes (1754)
par Philippe Vincent

Tiphaigne de la Roche entre science et merveille : savoir alchimique et « alchimie du verbe » dans Amilec, ou la graine d’hommes (1753)
par Emmanuelle Sempère

Une leçon de magie économique : féerie, économie et politique dans l’Histoire du Prince Titi de Saint-Hyacinthe (1736)
par Aurélia Gaillard

L’économiste (Jean-François Melon) et le conteur (Thémiseul de Saint-Hyacinthe) : analyse comparée
par Magali Fourgnaud

Le savoir d’un conte moins conte que les autres : le « Sans Parangon » de Préchac et les limites de l’absolutisme
par Hall Bjørnstad

Tapis volants des Mille et Une Nuits
par Jean Paul Sermain

Du conte oriental comme encyclopédie narrative : dépôts de savoir et matière de fiction dans les contes de Gueullette
par Jean-François Perrin

Mélanges

Les études sur le conte merveilleux en Russie : tradition orale et conte littéraire
par Marina Guister

Comptes rendus critiques

Résumés / Abstracts