Littérature, idéologies, représentations XVIIIe siècle

 

Revue Féeries

L’illustration des contes


Féeries n° 11 – 2014 – Sous la direction de Anne Defrance – 308 p. – 19 €



Études

Introduction
L’illustration du conte merveilleux français des XVIIe et XVIIIe siècles : un objet de recherches en pleine expansion
par Anne Defrance

Ce que dit un frontispice sur la réception des contes de fées
par Françoise Gevrey

Ces images qui (dé)trompent… Pour une lecture iconotextuelle des recueils manuscrit (1695) et imprimé (1697) des contes de Perrault
par Ute Heidmann

Les images contées des colporteurs
par Catherine Velay-Vallantin

Walter Crane lit « Barbe bleue » : amour, violence… et politique
par François Fièvre

Le conte de fées français dans les planches populaires néerlandaises : trois versions du « Petit Chaperon rouge » (1781-1911)
par Daphne M. Hoogenboezem

Division de l’espace et ouverture des corps : « Gracieuse et Percinet », « L’Oiseau bleu » (Madame d’Aulnoy) et « Plus Belle que Fée » (Mademoiselle de La Force), entre texte et image
par Valentine Damay-Vissuzaine

Les fiancés-animaux illustrés du Cabinet des fées. « Traduction » de Clément-Pierre Marillier pour deux contes de Madame d’Aulnoy : « Serpentin Vert » et « Le Prince Marcassin »
par Swann Paradis

L’illustration des contes de Crébillon fils au XVIIIe siècle : simplification et érotisation
par Caroline Vernisse

Les illustrations des Contes et Satires de Voltaire par Moreau le Jeune, pour la première édition des Œuvres complètes de Voltaire (1784-1789)
par Linda Gil

Forcer le regard : violence et véhémence des illustrations de contes aux XVIIe et XVIIIe siècles
par Aurélia Gaillard

Comptes rendus critiques

Résumés / Abstracts