Littérature, idéologies, représentations XVIIIe siècle

 

Revue Féeries

Le conte, la scène


Féeries n° 4 – 2007
286 p.
19 €



Études

Le conte à la scène : enquête sur une rencontre (XVIIe-XVIIIe siècles)
par Christelle Bahier-Porte

Une Bête sans bêtise : les adaptations théâtrales de La Belle et la Bête au XVIIIe siècle ou les métamorphoses de la féerie
par Catherine Ramond

Théâtres privés et contes de fées dans la seconde moitié du XVIIIe siècle
par Marie-Emmanuelle Plagnol

Cendrillon mise en pièces ou la seconde immortalité de Perrault au XIXe siècle
par Noémie Courtès

Hippolyte et Cendrillon : la tragédie en musique est un conte
par Benjamin Pintiaux

Marivaux lecteur de Mme Durand : du Prodige d’amour à Arlequin poli par l’amour
par Raymonde Robert

Des Contes des Mille et Une Nuits à La Pantoufle de Marignier (1730) : un exemple de l’influence de l’Orient sur le théâtre du XVIIIe siècle
par Isabelle Degauque

Les Fées de Romagnesi et Procope-Couteaux (1736) : entre Perrault et Marivaux
par Nathalie Rizzoni

La « dramatisation » de Tanzaï et Néadarné par Charles Collé : une caricature involontaire du conte
par Régine Jomand-Baudry

Changements d’état : métempsychose et mobilité sociale dans le conte dramatique : Le Diable à Quatre ou la Double métamorphose (1756) de Sedaine
par Martial Poirson

ANNEXE : Liste chronologique des pièces citées

Débat

Réponse à Claude Brémond
par Nicole Belmont

Mélanges

Le féerique moral dans les contes moraux de Marmontel
par Nicolas Veysman

Comptes rendus critiques

Résumés / Abstracts